Aquamer

En plus de son fonds d’investissement, la SODIM dispose d’un nouvel outil de financement afin d’offrir une aide souple et adaptée aux besoins du secteur maricole au Québec. Nommé Aquamer, ce fonds a été mis en place suite à la signature, en février 2010, d’une entente de partenariat avec Développement économique Canada (DEC). La contribution de DEC, qui assure seul la capitalisation de ce fonds, prend la forme d’un prêt de 4 millions de dollars, sans intérêt et remboursable sur un horizon d’une quinzaine d’années. 

L’objectif de ce fonds est de contribuer à la création et au développement d’une industrie maricole viable dans les régions administratives de la Gaspésie, des Îles-de-la-Madeleine, du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord.

Toute entreprise qui intervient dans la production et/ou la transformation des produits maricoles peut être admissible au programme si elle est une entreprise située dans une des régions administratives énoncées plus haut, si elle est une société par actions ou coopérative et finalement, si elle détient un permis émis par le MAPAQ pour la pratique de ses activités maricoles en milieu terrestre ou aquatique. Elle peut également être admissible si elle est une entreprise valorisant les produits maricoles par la transformation et qu’elle détient un permis de transformation émis par le MAPAQ.

Lorsque la SODIM, par l’entremise du fonds Aquamer, accepte d’intervenir dans une entreprise, elle vise d’une part, à partager le risque financier avec les promoteurs privés et d’autre part, à créer un effet de levier pour susciter la participation d’autres organismes de financement. La politique d’investissement relative au fonds Aquamer donne plus d’informations quant aux modalités d’intervention de la SODIM. 

Comparativement au fonds d’investissement, le fonds Aquamer permet de financer l’acquisition, la réparation ou le remplacement d’un équipement majeur tels un bateau, une grue, un moteur, une dégrappeuse-trieuse, une débysseuse, une perceuse à pétoncles, etc. Les bouées et les infrastructures d’élevage peuvent aussi être financées, toutefois, elles ne peuvent à elles seules servir de garanties pour bénéficier d’un financement de la SODIM. Mentionnons que pour qu’une entreprise soit éligible à ce genre de prêt, il faut que la SODIM soit déjà impliquée en capital-actions dans l’entreprise depuis au moins trois ans.

Qu’elle intervienne en capital-actions privilégié, en débenture ou en prêt, la SODIM exigera des garanties sur des actifs ou des garanties personnelles en contrepartie de la totalité ou d’une partie de son placement fait via le fonds Aquamer.

Avec ces deux fonds d’investissement, la SODIM peut intervenir à tous les stades de développement de l’entreprise (démarrage, expansion, redressement, relance ou projet de relève entrepreneuriale). Toutefois, le montant de la contribution de la SODIM dépendra de la nature du projet et de la disponibilité des sommes dans chacun des fonds gérés par celle-ci.